Partagez|

#thisisme - Kéo Victorin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
✣ Date d'arrivée : 13/06/2015
✣ Entraînements : 4
✣ Célébrité : Bradley Cooper
✣ Age : 35 ans
✣ Emploi : Professeur
MessageSujet: #thisisme - Kéo Victorin Sam 13 Juin - 16:22


Kéo Victorin

L'enfance n'est pas un vase que l'on remplit, mais un feu que l'on allume




Identité


35 ans

Alaska

Bisexuel

Cheval


Aucun Galop

Gouvernement

Régénérescence

Professeur

Que pensez-vous de l'Île

Ce sont très certainement les médecins qui l'ont envoyé là. Du moins c'est ce qu'il a cru comprendre, puisqu'il n'avait jamais entendu parler de cet endroit. Les Marines ne regardent pas beaucoup les informations, et les blessés de guerre encore moins.
Si cette île a une quelconque utilité, alors Kéo ne voit pas ce qu'elle pourrait avoir de mauvais. Il ne cherche pas le conflit, il s'est suffisamment battu comme ça. Laissé tranquille par les soldats quand il leur explique que lui il a combattu les terroristes pendant pas mal de temps, il se moque pas mal des pseudos-rivalités entre les paranormaux et les normaux. Si l'humanité n'a pas encore compris que les conflits ne la rapprochaient que plus du déclin, et bien tant pis pour elle.

Caractère

Ce serait mentir que de dire que Kéo était parfaitement dans son élément chez les marines. Par définition, l'ange brun est calme et délicat. Un peu précieux, même; malgré son handicap, il reste un adepte du ménage et du travail bien fait. Les finitions et l'ordre, ce sont ses mots préférés. Alors oui, peut-être que sur ce point la discipline imposée aux soldats lui convenait parfaitement.
Il est également passionné par ce qu'il fait; il refuse les travaux ingrats s'il sait qu'il ne va pas prendre de plaisir à les effectuer. Il adore son métier, et est tout entier dévoué aux enfants. Son passé le hante trop pour qu'il puisse s'en débarrasser, et malheureusement ses nombreux fantômes reviennent le hanter. Il ne sait pas s'en sortir, d'ailleurs, alors il laisse ses cauchemars lui mener la vie dure.

Pourtant, il ne manque pas de volonté. C'est ce mental de fer qui lui a valu d'échapper un temps à la maladie. C'est ce mental de fer qui lui a permis de tenir tout au long de son enfance, alors qu'il était seul et délaissé. C'est ce mental de fer qui lui a offert sa chance de survie au milieu des batailles de guerre.
Alors, peut-être qu'il ne veut tout simplement pas oublier. Il a toujours un bon nombre de réflexes militaires, plus aiguisés que la normale. Il ne veut pas entendre parler de jeux vidéos sur ce sujet, car il deviendrait fou. Une pétarade le met dans tous ses états. Les feux d'artifice sont une torture. Les alarmes, n'en parlons pas, voulez-vous. Un léger traumatisme qui n'a pas été pris en charge à sa sortie de l'armée, finalement.

Que pourrait-on dire de plus sur lui ? Foncièrement pacifiste, il n'est rentré dans l'armée qu'avec le sourd espoir de protéger les populations. Il refuse toute forme de violence physique, et de toutes façons, diminué comme il est, il ne pourrait plus faire grand-chose. Il préfère de loin s'expliquer avec les mots qu'avec les poings, et pourtant il refuse nettement qu'on lui manque de respect. Il serait même près à chercher autrui, si ce dernier venait à montrer une attitude désobligeante. Mais il sait que, le plus souvent, son visage d'ange sur un passé de marine suffisent à décourager la plupart. Bien qu'on soit dans le monde des paranormaux, on peut encore être blessé. Et si ses fantômes de guerre sont toujours là, ses réflexes et ses techniques de combat aussi.

Pourtant, c'est un cœur et une personnalité en or qui se cachent derrière son allure un peu bourrue. Il est foncièrement dévoué à toute cause qu'l juge digne d'intérêt, fidèle en amitié, loyal, et plus que patient. Il est près à écouter les malheurs de chacun et près à aider n'importe qui. Sa vie est entièrement dédiée à ces enfants abandonnés, séparés de leurs parents. Il n'est pas rare de le voir jouer avec eux, oubliant parfois qu'il est handicapé et que la plupart des actions quotidiennes lui demandent un regain de force et d'énergie.




Mini BN


Prénom Lison;
Âge 18 ans et toutes ses dents Very Happy;
Célébrité de mon personnage Bradley Cooper;
Comment avez-vous trouvé le forum ? votre fondatrice m'a ligotée, torturée, et même chatouillée pour que je vienne ici. N'est-ce pas Hurri ? What a Face;
Des remarques ? M'est-il possible de créer mon cheval avec caractère itout et de l'envoyer à un admin pour qu'il le poste, ou puis-je juste vous donner quelques infos et vous vous occupez du reste ?;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
✣ Date d'arrivée : 13/06/2015
✣ Entraînements : 4
✣ Célébrité : Bradley Cooper
✣ Age : 35 ans
✣ Emploi : Professeur
MessageSujet: Re: #thisisme - Kéo Victorin Sam 13 Juin - 16:22


Mon histoire





On dit qu'une histoire commence par une naissance et finit par une mort. On oublie parfois de dire que la naissance et la mort ne font que passer dans une vie, dans une histoire. Et, surtout, on ne dit jamais que la mort n'est pas fatale. Qu'il est possible de la braver, de la contourner. Et qu'il est possible, à défaut de recommencer sa vie, de la continuer...

L'histoire de Kéo commence à Juneau, dans les contrées arctiques de l'Alaska. Sentons-nous obligés de préciser que cette ville est comme coupée du monde, et est inaccessible autrement que par avion ou par bateau. Jamais il n'a pu réussir à s'évader de cette prison à la taille d'une ville, avant de ne pouvoir le faire seul.
Le petit Théo Victorin est né dans un hôpital, dont le nom vous importe certainement très peu. Alors que sa mère restait avec lui dans la chambre médicalisée, le fier papa courrait à l'état civil annoncer la naissance de son premier fils. Tout à sa joie d'avoir un rejeton capable de transmettre son nom, cet homme qui s'est avéré aussi négligeant que narcissique n'a pas jugé utile de vérifier l'orthographe. Et ce qui devait arriver arriva : devant l'originalité de ce patronyme, l'erreur est passée. Ainsi, celui qui devait se faire appeler Théo par les étrangers s'est retrouvé à devoir porter Kéo toute sa vie.

L'ange brun a grandi tranquillement. Un peu délaissé parfois, par des parents qui semblaient avoir oublié quels étaient les devoirs existentiels qui accompagnaient la création d'une nouvelle vie, somme toute fragile et incapable de se débrouiller seule pendant un certain nombre d'années.
Pourtant, malgré ce notoire manque d'esprit maternel et paternel, Kéo put, à ses trois ans, jouir de la compagnie éternelle d'une petite sœur. La jeune Milénie, princesse blonde aux yeux bleus, eut peut-être un peu plus de chance que lui. En effet, particulièrement débrouillard, ce fut son grand frère qui se chargea de son "éducation", dès lors que ses parents ne le faisaient pas. Tout ce pseudo-équilibre familial finit par détacher complètement les enfants de leurs parents; les adultes en oubliaient parfois jusqu'à leur existence, tandis que les enfants se débrouillaient pour se faire remarquer le moins possible.
Kéo ne sait pas ce que c'est de manger un repas en famille. Pas plus qu'il ne connaît le sens particulier que revêt un anniversaire ou une fête de Noël. Il ne sait pas non plus que certaines personnes ont le droit de voir vos bulletins, que normalement ce sont les parents qui s'occupent de la mise à jour des vaccins et pas l'infirmière de l'école... Ne parlons pas non plus du principe de vacances, là ou celui de loisir ressemblerait à une insulte.

Mais même une vie à des années-lumière d'une vie honorable ne peut pas éviter le malheur. Un soir, le protecteur Kéo n'a pas vu rentrer sa chère Milénie. Il s'est inquiété, l'a cherchée des heures durant, avant de recevoir un appel. La police. Pour lui annoncer que sa petite sœur avait été retrouvée morte, bien qu'on n'en saches pas vraiment la cause. Refusant de faire une telle offense à la mémoire de sa défunte sœur, il réfuta l'idée même de la voir. Il préférait de loin ignorer ce qui avait bien pu arracher sa chère princesse blonde à la vie, et partit à la cérémonie d'enterrement, seul.
Peut-être que s'il avait su que certaines personnes étaient annoncées mortes avant d'être déportées sur une île mystérieuse, il aurait eu moins de respect autant pour les forces de l'ordre que pour la mémoire de sa sœur prétendue morte...

Âgé de 18 ans à cette époque, il finit par décider que sa vie ne valait plus grand-chose. Puisqu'il n'avait plus à s'occuper d'autrui, il partit pour le continent. Il quitta son Alaska arctique pour la chaleur étouffante de New York; il quitta son train de vie inutile pour un autre encore plus futile. Au bout d'un long mois sans rien faire, il se présenta à l'armée.
Les visites chez le médecin qu'il n'avait jamais faite y étaient certainement pour quelque chose dans son ignorance. Alors qu'il passait la traditionnelle visite médicale, on lui diagnostiqua une maladie musculaire dégénérative.

Atteint donc d'une myopathie de Becker, on le bourra de médicaments pour retarder ce que tous les médecins appelaient l'échéance. Cependant, au vu de son mental d'acier, ces spécialistes remarquèrent que les muscles fonctionnaient encore presque à merveille. Alors il réussit malgré tout à s'engager avec les Marines, moyennant un nombre affolant de visites de contrôle. Et avec la clause que, lorsque ses muscles viendraient à réellement dégénérer, il quitterait aussi sec son poste.

Débuta alors la période de sa vie où son unique but était celui de survivre. Rien ne pouvait l'en détourner, et il passa 10 ans avec ses compatriotes, au milieu de la guerre. Il ne resta que 5 ans chez les Marines, comme la loi l'autorise, mais continua par la suite à s'engager dans la lutte anti-terroriste.
Mais un jour, le malheur paru décider qu'il l'avait oublié trop longtemps. Et, jouant de pair avec le hasard, il plaça Kéo au beau milieu d'une explosion. Le beau brun de 28 ans ne fut sauvé que de justesse, moyennant un dos lacéré de brûlures et parsemé de cicatrices d'éclats d'obus. Il perdit également l'usage de ses jambes, et tout le monde mit cela sur le compte de sa maladie. L'attaque neuromusculaire avait vraiment commencé, et ne fit qu'empirer au cours des mois qui suivirent.

Réduit à l'état de loque humaine, un éclat de bombe logé au creux de ses reins le gênant continuellement, il continua sa vie en fauteuil roulant. Au bout de 5 ans de vie dans un fauteuil, bourré de médicaments, son bras gauche finit par ne plus répondre à aucune de ses commandes, et il en perdit définitivement l'usage.
Alors qu'il pensait rendre son dernier soupir, ses souvenirs deviennent flous. Il sait simplement qu'il a atterri sur le sable, sa main inutile ballottant dans l'eau du ressac salé. La douleur lancinante dans son dos avait disparu, et il parvenait à nouveau à marcher sur ses deux jambes. Il n'y avait que son bras invalide pour lui rappeler la maladie le rongeant.

Au fil des jours, du temps, il a appris l'existence des paranormaux, et il a compris que d'une certaine façon il était l'un d'entre eux. Ses égratignures semblaient cicatriser presque instantanément, et plus jamais aucune maladie n'est venu le ronger. Il n'y a que sa myopathie pour lui rappeler qu'il est encore un peu humain. Et, finalement, il n'y a même plus que son bras gauche inutile qui le lui rappelle. Car il semble que son étrange pouvoir parvienne à endiguer la maladie, mais pas à guérir les blessures du passé. Il a encore ses cicatrices de guerre, comme si l'éveil de ce pouvoir n'avait rien gommé de ce qu'il s'était passé avant.

Depuis presque deux ans qu'il est ici, Kéo s'est tout entier dévoué à la lourde tâche d'éduquer les enfants des autres. Il a trop souffert dans son enfance pour accepter de les laisser seuls à présent.
A tel point qu'il n'a toujours pas commencé à chercher si sa sœur se trouve bien sur l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
✣ Date d'arrivée : 03/06/2015
✣ Entraînements : 66
MessageSujet: Re: #thisisme - Kéo Victorin Sam 13 Juin - 20:35
Zonzon !! J'adore ta présentation ! Tu peux bien évidemment m'envoyer ton cheval par mp et je me chargerais du reste. Je te valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://private-circle.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
✣ Date d'arrivée : 03/06/2015
✣ Entraînements : 6
MessageSujet: Re: #thisisme - Kéo Victorin Sam 13 Juin - 21:21
Bienvenue beau gosse ! Wink
J'adore ton histoire et je vais dire à Hurri d'arrêter de torturer les gens de la sorte ! Smile
Amuse toi bien I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
✣ Date d'arrivée : 13/06/2015
✣ Entraînements : 4
✣ Célébrité : Bradley Cooper
✣ Age : 35 ans
✣ Emploi : Professeur
MessageSujet: Re: #thisisme - Kéo Victorin Sam 13 Juin - 22:18
Merci Hurri, je vais m'y mettre de ce pas dans ce cas. I love you

Et malheureusement Clothilde, je pense que notre chère Hurri est perdue à jamais... Mais merci pour l'avatar (Bradley Cooper en même temps... What a Face)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #thisisme - Kéo Victorin
Revenir en haut Aller en bas

#thisisme - Kéo Victorin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Private Circle :: Une trace de sabot :: Renaître de ses cendres :: Archives-